trouble du comportement alimentaire
boulimie- anorexie

En mettant à part les comportements ponctuels ou systématiques de grignotage les deux principaux troubles du comportement alimentaire sont la boulimie et l’anorexie. C’est donc sur le comportement vis-à-vis de la nourriture et de ce qui l’a induit que portera le soin et l’action de la thérapie en particulier au travers de l’hypnose.

La boulimie

La boulimie est un trouble du comportement alimentaire qui peut être classé parmi les addictions. Celui-ci se caractérise par un comportement alimentaire désordonné dans lequel se retrouvent des moments de démesures alimentaires pendant lesquels la personne perd tout contrôle d’elle-même.

Une sur-alimentation pulsionnelle

La première forme de boulimie est une sorte de sur-alimentation compulsive (Over eating) dans laquelle le patient a une dépendance à la nourriture qu’il utilise pour dissimuler ses émotions ; pour remplir une sensation de vide intérieur et qui lui permet -selon ses dires- de pouvoir affronter le stress au quotidien. Le patient est donc conscient de ses habitudes et les sait anormales. Outre cela, l’image de soi est en général dégradée… Notons que ce mode de boulimie est rarement associé aux vomissements volontaires et à la prise de laxatifs.

Prendre rendez-vous en ligne

Vous souhaitez être recontacté

Un comportement révélateur d’un mal-être

L’autre versant de cette addiction prend naissance dans des moments de détresse extrême. L’absorption excessive d’aliments divers et variés est suivie majoritairement de vomissements volontaires pour éviter une prise de poids. Mais aussi de jeûnes abusifs et une consommation anormale de laxatifs. Bref, tous les moyens sont bons pour éliminer les aliments ingérés ! Ces personnes se gavent, le plus souvent à l’abri du regard des autres. Ce qui laisse ce type de boulimie totalement ignoré de l’entourage pour la grande majorité des cas.

L’anorexie

Tout comme la boulimie l’anorexie appartient aux troubles du comportement alimentaire. Le patient se prive intentionnellement de nourriture. Il en résulte une perte de poids conséquente. Tout ceci est associé à des rituels alimentaires particuliers, comme de ne pas manger devant les autres etc. S’y adjoint une déformation de l’image corporelle. Le sujet se trouve systématiquement trop gros et vit avec la peur phobique de grossir. Corrélativement on constate souvent une hyperémotivité générale, souvent associée à une activité physique intense hors de proportion avec l’état physique du patient, et un retrait social qui se manifeste par l’isolement. Chez les femmes il y a conjointement aménorrhée. Dans certains cas l’hospitalisation devient indispensable.

Revenir sur le site

Facebook

Me contacter

En savoir plus

guide le l'auto hypnose
petit guide de l’auto hypnose

L’hypnose a des effets reconnus sur le traitement du stress, de l’anxiété, des phobies, et même de certaines douleurs.

Comme son nom l’indique, l’auto-hypnose c’est l’hypnose appliquée à soi-même.

L’hypnose un état mental particulier qui n’est pas le sommeil. On parle plutôt d’un « état modifié de conscience », un état de transe proche du rêve. Comme on se surprend le regard bloqué sur un point fixe, la tête dans la lune, et que l’on n’entend plus rien autour de soi.

Une fois en transe hypnotique, on fait abstraction de son environnement et on parvient à se concentrer sur soi-même. C’est ainsi que l’on réussit à traiter certains troubles psychologiques comme les phobies, les angoisses ou un fort manque de confiance en soi par exemple.

Mais alors s’auto-hypnotiser soi-même, ça donne quoi ? 

Pourquoi pratiquer l’auto hypnose ? 

Quand on est sujet au stress, à l’angoisse ou à l’anxiété, quand on a une phobie insurmontable, quand on a des troubles du sommeil ou un gros manque de confiance en soi, l’auto-hypnose est un moyen efficace de se sentir mieux. 

Le sentiment de rejet ou le manque de confiance en soi prennent souvent leurs racines dans l’inconscient, qui, pour une raison ou pour une autre, leur donne trop de place jusqu’à inhiber la personne.

L’auto-hypnose permet justement d’interpeller son inconscient pour y remettre les choses en ordre et se donner la possibilité de s’épanouir, en somme. 

Auto hypnose : comment on fait ?

L’auto-hypnose reprend les règles et les techniques de l’hypnose classique, à la différence près que l’hypnothérapeute, c’est soi-même. 

  • La préparation. 

Je conseille de pratiquer l’auto-hypnose assis sur un fauteuil ou un canapé confortable, les pieds à plat sur le sol et les mains posées sur les cuisses. Le tout dans le plus grand silence, bien sûr : on éteint son portable et la télé !  

Ensuite, on ferme les yeux et on fait le vide. Ce moment est proche de la méditation : il s’agit de prendre conscience de chaque partie de son corps, en partant des pieds et en remontant petit à petit jusqu’à la tête, le tout en respirant profondément. 

Ce n’est qu’une fois complètement détendu que l’on peut entamer la phase d’auto-suggestion. 

  • L’auto-suggestion. 

Tout d’abord, la règle numéro 1 de l’auto-hypnose (et de l’hypnose), c’est de ne traiter qu’un problème à la fois. Si on souffre à la fois d’angoisse et de manque de confiance en soi, on consacre une séance distincte à chacun de ces problèmes. 

Une fois le problème identifié, on s’adresse mentalement à son inconscient pour le guider vers la résolution de ce problème.

C’est là qu’intervient la règle numéro 2 : l’auto-hypnose relève de l’auto-suggestion. Elle ne doit pas être un ensemble d’ordres imposés à soi-même. Les phrases prononcées doivent toujours être positives.

  • La visualisation. 

Le secret d’une séance d’auto-hypnose efficace, comme pour l’hypnose, c’est la visualisation. 

Il s’agit de s’imaginer dans des situations précises, d’imprimer des images dans son inconscient.

Si les mots guident l’inconscient, les images le marquent beaucoup plus profondément. 

Tout le monde peut-il s’auto-hypnotiser ?  

La réponse est oui !

Car l’hypnose n’apporte pas une solution extérieure à un problème : il permet d’aller chercher la solution à l’intérieur de soi. On lève le voile sur ses propres angoisses et on les élimine. 

En revanche, si tout le monde peut le faire, cela ne veut pas dire que c’est facile. Le plus difficile est certainement d’arriver à faire le vide en soi. 

Revenir sur le site

Facebook

Me contacter

En savoir plus

perdre du poids par l'hypnose

L’hypnose pour perdre du poids

Pour perdre du poids efficacement, n’ayez plus peur de l’hypnose ! Cet exercice, proche en pratique de la méditation, a pour but de changer votre conception de l’alimentation, et ainsi de mettre un terme aux mauvaises habitudes, sans régime ni frustration.

« Ambiance feutrée, fauteuils confortables, l’hypnose, c’est un lâcher prise, par rapport aux pressions, au stress, à ses démons » dira l’une de mes patientes

A l’origine du comportement alimentaire responsable de la prise de poids

Au préalable, il faut cerner l’origine du comportement alimentaire qui a entraîné la prise de poids afin de changer ou d’inverser ce point de vue.

Retrouver une bonne image de soi grâce à l’hypnose

Même pour une personne « mince », des kilos peuvent être lourds à porter s’ils sont jugés superflus. je ne m’intéresse pas qu’au poids « objectif », mais à l’impact du poids et des mauvaises habitudes alimentaires sur le bien-être du patient.

Tout au long de la séance d’hypnose, je sollicite activement les patients » je suggère de piocher dans une « boîte à outils » toute une série de réflexions, exercices de relaxation, métaphores à méditer…

L’autohypnose, clé de la réussite pour maigrir

j’ inculque aussi l’auto-hypnose, et l‘Eft, véritable clef de la réussite sur la durée du traitement et de la perte de poids. L’auto-hypnose permet en effet de donner le change face à toutes les situations à risque : devant le garde-manger, au supermarché… et l’Eft permet de libérer les émotions et l’acceptation de soi tel qu’on est…

L’hypnose, comme l’auto-hypnose, sont des pratiques de l’impression, non de l’expression.

En cas de troubles alimentaires graves, comme l’anorexie ou la boulimie, votre médecin peut vous conseiller l’hypnose.

Vous pouvez aussi participer au groupe de parole de l’association pèse plume sur Bourg en Bresse.

Facebook

Me contacter

En savoir plus